La sécurité au travail est la responsabilité de tous : Oui, mais comment améliorer l’implication de tous les acteurs de la chaine de valeur ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on print
Temps de lecture: 5 minutes

Pour le premier article de notre dossier sur les nouvelles technologies au service de la sécurité au travail, nous allons aborder le sujet de l’implication et de la responsabilité.

Favoriser l’implication de tous les acteurs de la chaîne de valeur est un élément essentiel pour améliorer l’impact des actions mises en œuvre dans vos démarches de sécurité au travail. C’est également un processus idéal pour obtenir des informations cruciales sur les habitudes de vos collaborateurs sur le terrain, car en définitive, ils sont les principaux acteurs concernés.

  • Mettre en place une culture de la vigilance

Dans le principe, le fait de parler de « culture de la vigilance » nécessite d’envisager une approche visant à implanter une culture d’entreprise dans laquelle chaque personne est consciente des risques inhérents à son contexte de travail et à sa mission.

Pour ce faire, le terme sécurité doit rester gravé dans le quotidien de chaque collaborateur pour qu’ils soient impliqués à 100 % dans la culture sécurité de l’entreprise.

Il est primordial que chaque employé puisse identifier les risques qu’il perçoit. En implémentant ce genre de démarche, on demande à chacun d’être sensible au danger. Chaque intervenant qu’il soit professionnel de la prévention, ouvrier, ingénieur, responsable de site ou entrepreneur est donc invité à partager quotidiennement ses observations et à proposer des solutions.

Ainsi, la vigilance doit faire partie de la culture du site, de l’entreprise et la responsabilité de prévenir les accidents ne peut pas se limiter à quelques personnes. Si l’ensemble des personnes travaillant sur un chantier, ou dans une zone à risques, s’occupent de la prévention, cela garantit une plus grande efficacité qu’un seul conseiller en prévention.

Pourtant, la sécurité est aussi une affaire d’instant – on perçoit un risque, on y pense, et c’est à cet instant qu’il faut l’identifier pour appliquer un correctif. Dans un contexte de recherche de productivité, il est compliqué d’envisager qu’un travailleur arrête ses actions, qui souvent sont un préalable aux actions des autres, pour aller voir son responsable HSE afin de lui notifier un risque potentiel – il doit pouvoir le faire de façon très simple et très rapide – en limitant l’impact sur sa productivité.

C’est là que la technologie intervient ! La mise à disposition d’outils digitaux de remontée d’informations est devenue primordiale. Quelques clics, une photo, un commentaire – l’équipe de prévention est informée et peut agir – et l’activité de chacun peut continuer.

C’est également un moyen d‘éduquer continuellement les équipes dans leur culture sécurité et d’assurer leur culture vigilance, tout en ayant une continuité d’activité. Plus on innovera dans ce domaine, plus on permettra que la culture de la vigilance soit ancrée dans le quotidien de chaque collaborateur.

  • Gamification de la sécurité au travail

Oui, mais voilà – Si une grande majorité des employés de bureaux sont aujourd’hui connectés, acteurs de réseaux sociaux et habitués à partager des informations sur la toile, il n’en est pas toujours de même pour les travailleurs sur le terrain. Les habitudes n’étant pas forcément les mêmes, la réussite d’une telle approche passe par un accompagnement du processus de changement des habitudes de travail.

L’une des actions possibles, toujours dans le but d’impliquer d’avantage les différents acteurs de la chaîne de valeur, est de transformer cette contrainte en quelque chose de plus ludique, pour arriver à un résultat similaire.

C’est le principe de la Gamification : faire d’une solution un jeu qui donne envie.

Former tous les acteurs de l’entreprise à la prévention peut se faire en utilisant la technologie pour rendre cette démarche attrayante. Un système de Réalité Virtuelle mettant le collaborateur face à un risque potentiel et lui permettant de choisir le correctif à apporter aura un impact plus fort qu’une heure de réunion où il écoutera passivement les règles de sécurité sur un site.

Si l’objectif est le même, la seule chose qui change dans ce procédé est l’approche. C’est plus ludique, et aide à la mise en situation – ce qui est mis en situation est plus facilement enregistré par le cerveau – ce qui est enregistré est plus facilement appliqué… la boucle est bouclée.

Cela fonctionne pour la formation à la SST, cela peut aussi être utilisé pour la remontée d’informations.

Donner des points, classifier les remonteurs de risques dans un « défi prévention », via une application mobile, c’est inciter tout le monde à se poser la question de la sécurité de tous, pour le bénéfice de chacun, sans que cela soit une contrainte.

Ainsi, la démocratisation des nouvelles technologies de communication dans un monde où elles étaient jusqu’ici peu utilisées, pourra accentuer plus encore cette approche, en la rendant plus innovante et en utilisant des moyens connus de tous, tel que le smartphone. Plus qu’un appareil, ce sera un réel outil !

  • Votre temps est précieux

Comme tout le monde, votre quotidien est composé de 2 types de tâches quotidiennes :

  • Les tâches à forte valeur ajoutée qui correspondent au cœur de votre mission.
  • Les tâches répétitives sans réelle valeur, nécessaires à votre activité quotidienne.

Nous sommes tous pareil. Les actions de la seconde catégorie, nous cherchons constamment à les remettre à plus tard, car nous savons pertinemment que si elles sont indispensables, elles prennent du temps, sont souvent rébarbatives et parfois, leur utilité peut être discutée.

Le temps qui leur est consacré impacte votre productivité sur votre cœur de métier.

Si l’on se concentre sur le métier d’un préventeur et ses 4 grandes missions :  Analyser, Animer, Surveiller, Agir

Chacune de ces activités implique des tâches à valeur ajoutée, d’autres plus répétitives.

Par exemple, nous avons interrogé 400 préventeurs sur leur quotidien, il en ressort que seuls 18% d’entre eux trouvent simple et efficace le suivi de leurs indicateurs HSE. Les autres passent beaucoup de temps à chercher l’information, à la compiler, à en faire un rapport utilisable pour des réunions d’information ou des comptes rendus d’activité.   

C’est dans ce contexte que l’introduction des nouvelles technologies a donc un intérêt certain.

Un module de génération de rapports automatisé, de gestion de statistiques et indicateurs en temps réel permettent de gagner du temps sur leur quotidien et de se consacrer aux actions correctives limitant les risques.

Comme nous l’avons vu, rendre les réunions plus ludiques peut permettre de ressortir avec des résultats probants, et de gagner en productivité.

Sur ces points, il est évident que les outils numériques peuvent vous aider et le succès des développements actuels de plateformes collaboratives en matière de prévention en est la preuve.

————-

Vous l’aurez donc compris, agir sur l’implication de toute la chaîne de valeur est un élément essentiel à une bonne culture sécurité, et les outils digitaux permettent de simplifier et de rendre cela beaucoup plus ludique.

Mais en plus d’avoir un impact sur cette culture sécurité, les bénéfices de l’utilisation de la technologie dans vos démarches de prévention peuvent aussi être visibles, en tous points, sur la productivité de votre entreprise. C’est le sujet du prochain article, qui paraitra le 17/06. Abonnez-vous à notre newsletter pour être tenu informé de sa publication !

————-

Sources:

Eyes’R – sondage prévention d’Avril 2019

http://www.actineo.fr/article/quelle-influence-des-nouvelles-technologies-sur-lorganisation-du-travail

https://www.outils-de-communication.fr/portfolio/la-securite-au-travail-c-est-laffaire-de-tous/

http://magazineconstas.com/2018/01/23/quand-la-securite-au-travail-devient-laffaire-de-tous/ 

http://www.infoprotection.fr/SANTE-ET-SECURITE-AU-TRAVAIL/Article.htm?Zoom=c0cf725d01bea8eb8a47351b2e586c94

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER POUR ÊTRE TENU(E) INFORMÉ(E)

Obtenez les dernières actualités et soyez averti(e) dès qu’un nouvel article est publié.